Rugby : les Bleues parmi les favorites, 18 équipes réparties en trois divisions… Trois choses à savoir sur le WXV, la …

Rugby : les Bleues parmi les favorites, 18 équipes réparties en trois divisions... Trois choses à savoir sur le WXV, la ...

Le XV de France féminin va se mesurer à la redoutable équipe de Nouvelle-Zélande samedi pour prendre part à une nouvelle compétition annuelle internationale. Cette compétition baptisée « WXV » a été créée par World Rugby dans le but de développer la pratique du rugby féminin à travers le monde. Dans cette première édition du WXV, 18 équipes provenant des hémisphères nord et sud seront réparties en trois divisions (WXV 1, WXV 2 et WXV 3). Le XV de France, classé deuxième meilleure équipe européenne et troisième au niveau mondial, fera partie de la division WXV 1 aux côtés de l’Angleterre, du pays de Galles, de la Nouvelle-Zélande, du Canada et de l’Australie. Chaque équipe jouera trois matchs contre des adversaires inhabituels, ce qui permettra de diversifier les rencontres et d’offrir de nouvelles opportunités de développement pour le rugby féminin. Parmi les favorites de cette compétition figurent évidemment la Nouvelle-Zélande, double championne du monde en titre et invaincue depuis près de deux ans. L’Angleterre, qui a souvent dominé les Françaises lors du Tournoi des six nations, sera également redoutable. Cependant, le XV de France se présente comme l’outsider numéro 1 de la compétition. Fort de sa troisième place à la Coupe du monde 2022, l’équipe pourra compter sur un mélange de jeunesse et d’expérience. Malgré l’absence de Romane Ménager, de nombreux cadres comme Gaëlle Hermet, Audrey Forlani et Caroline Boujard apporteront leur leadership et leur expertise. L’objectif de World Rugby avec le WXV est de rendre le rugby féminin plus attractif et compétitif. Cette compétition permettra aux équipes de se confronter à des adversaires nouveaux et de renforcer le niveau des compétitions internationales. Cela contribuera également à préparer les équipes en vue de la Coupe du monde de rugby 2025. Le WXV représente ainsi une nouvelle ère pour le rugby féminin. Il offre des opportunités uniques d’affrontements entre des nations habituées à se rencontrer et celles qui le sont moins. Cette compétition contribuera certainement à l’essor de la discipline en offrant plus de visibilité et de compétitivité. Les supporters du XV de France féminin sont impatients de voir les Bleues se mesurer aux « Black Ferns » de Nouvelle-Zélande et de vivre les émotions intenses que le rugby féminin peut procurer. Alors, rendez-vous samedi pour le coup d’envoi de cette nouvelle compétition internationale !

Source: francetvinfo.fr