Rugby : l’ancien arbitre international Marc Desclaux est mort

Rugby : l'ancien arbitre international Marc Desclaux est mort

Marc, une légende du rugby, tire sa révérence

C’est avec une grande tristesse que nous annonçons le décès de Marc, une figure emblématique du rugby, à l’âge de 74 ans. Après une lutte acharnée contre la maladie, il s’est éteint dans son village natal de Garlin, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Une jeunesse passionnée

Marc a brillé sur les terrains de Garlin pendant sa jeunesse, jouant au centre de la ligne de 3/4 béarnaise jusqu’à l’âge de 30 ans. Malheureusement, une blessure précoce au genou l’a contraint à mettre fin à sa carrière de joueur de manière prématurée.

Cependant, cela ne l’a pas découragé, car sa passion pour le rugby restait intacte. Il décide alors de se tourner vers l’arbitrage, une nouvelle voie qui l’emmènera loin de ses chères Pyrénées.

Une carrière d’arbitre exceptionnelle

Avec son talent naturel, Marc est rapidement remarqué pour ses compétences d’arbitrage. Sa carrière sifflet en main connaît une ascension fulgurante, le conduisant jusqu’à la finale du championnat de France opposant le Stade Toulousain à Clermont-Ferrand en 1994. Ce match, remporté par les rouge et noir sur le score de 22 à 16, marque un tournant dans sa carrière.

Dans les années 90, Marc fait partie des meilleurs arbitres internationaux et est régulièrement sollicité pour diriger les rencontres les plus prestigieuses, que ce soit lors des matchs du tournoi en Europe ou même dans l’hémisphère Sud.

Au service du rugby

Après avoir raccroché son sifflet, Marc ne tourne pas le dos à sa passion. Il met ses compétences techniques au service des équipes de Garlin, de la Section Paloise pour les équipes de jeunes, et d’Azereix, où il réside depuis les années 70. Son expertise est reconnue et il est nommé chef du corps arbitral au Comité Armagnac Bigorre.

Par la suite, il rejoint la Commission Centrale des Arbitres au niveau fédéral, où il joue un rôle essentiel dans le conseil et la supervision des candidats au grade supérieur.

Un homme toujours apprécié

Même après avoir atteint le sommet de sa carrière d’arbitre international, Marc reste une personne aimée et appréciée. Que ce soit dans l’univers du rugby ou au sein de son village d’adoption, il laisse derrière lui des souvenirs inoubliables.

Passionné et toujours d’agréable compagnie, Marc était de ces personnes avec lesquelles on ne s’ennuyait jamais. Il a marqué les esprits et restera à jamais dans le cœur de ceux qui ont eu la chance de le côtoyer.

Source: ladepeche.fr