Rugby. La fédération australienne réclame 600 000 euros à la France

Rugby. La fédération australienne réclame 600 000 euros à la France

La fédération australienne de rugby a récemment demandé à la fédération française de rugby le paiement de 600 000 euros en raison d’un prétendu accord conclu lors de la présidence de Bernard Laporte. Cependant, cette demande a été catégoriquement rejetée par l’actuel responsable du rugby français, Florian Grill, qui affirme ne disposer d’aucune preuve écrite de cet accord. Le litige entre les deux fédérations porte sur un match test entre la France et l’Australie, qui s’est tenu le 27 août dernier. Selon les médias locaux, la fédération australienne réclame ce paiement en vertu d’un accord signé avec l’ancienne gouvernance de Bernard Laporte. Cependant, Florian Grill affirme qu’il n’a jamais été présenté de document prouvant cet accord et estime qu’il est impossible de travailler sur la base de simples propos rapportés. La rencontre entre la France et l’Australie, qui s’est déroulée au Stade de France, a été remportée par les Bleus sur le score de 41 à 17. Ce match constituait le dernier de la série de préparation des joueurs français en vue de la Coupe du monde. Il convient de noter qu’à l’époque de l’organisation du match, des discussions avaient déjà eu lieu concernant le paiement d’une somme d’argent à la fédération australienne. Florian Grill avait alors déclaré que si les revenus du match dépassaient les prévisions budgétaires, la fédération française serait prête à verser 50% des recettes supplémentaires à son homologue australien. Malgré ces déclarations, Florian Grill insiste sur le fait qu’aucune preuve écrite de cet accord n’a été présentée et qu’il est donc impossible de justifier un quelconque paiement sans trace écrite. Il souligne également qu’en tant que responsable du rugby français, il rend compte à un comité directeur ainsi qu’à une assemblée générale, et qu’il est essentiel de travailler de manière sérieuse et documentée. Il est donc clair que les deux fédérations sont en désaccord sur cette question et qu’elles devront trouver un terrain d’entente pour résoudre ce litige financier. En attendant, Florian Grill affirme qu’il ne versera aucun paiement sans preuve écrite et continue de nier l’existence de cet accord conclu sous la présidence de Bernard Laporte. En conclusion, la demande de paiement de la fédération australienne de rugby à la fédération française de rugby est au cœur d’un différend qui nécessite une résolution amiable. Les deux parties semblent camper sur leurs positions, mais il est essentiel de trouver une solution pour éviter que cette affaire ne perturbe la relation entre les deux fédérations. Espérons qu’un compromis puisse être trouvé dans les mois à venir.

Source: ouest-france.fr