Rugby : la Fédération australienne réclame 600 000 euros à la FFR

Rugby : la Fédération australienne réclame 600 000 euros à la FFR

Une demande financière inattendue pour la Fédération française de rugby

La prime controversée

La Fédération française de rugby fait face à une nouvelle contrariété, cette fois-ci sur le plan financier. Selon le média australien The Sydney Herald, la fédération de rugby australienne réclame toujours 1 million de dollars australiens, soit environ 602 000 euros, à son homologue français. Cette somme correspond à une prime qui aurait été négociée entre Rugby Australia (RA) et l’ancien président de la FFR, Bernard Laporte.

Un accord oral compromis

Cette prime aurait été discutée en 2021 et aurait été promise en échange de la participation des Wallabies, l’équipe nationale australienne, à un test-match des Bleus pour le Mondial 2023. Le match en question s’est déroulé le 27 août dernier et a vu la victoire écrasante des Français avec un score de 41 à 17. Cependant, selon les propos de dirigeants australiens rapportés par The Sydney Herald, la somme réellement versée par la FFR aurait été bien inférieure aux attentes de Rugby Australia.

Une situation délicate pour la Fédération australienne

Rugby Australia n’a pas confirmé le montant exact reçu de la part de la FFR, mais a déclaré qu’elle était en train de négocier pour récupérer autant d’argent que possible. La fédération australienne, déjà en difficulté sportive et financière après cette année de Coupe du monde, compte sur cet argent pour améliorer sa situation actuelle.

Des divergences sur les accords

Le président de Rugby Australia, Hamish McLennan, aurait été surpris de constater que la FFR n’avait versé qu’environ 60 000 euros pour la participation des Wallabies. Toutefois, le président de la FFR actuel, Florian Grill, affirme ne disposer d’aucune preuve écrite de cet accord et refuse donc de payer tant qu’il n’y a pas de documents à l’appui. Cette situation soulève des interrogations quant à la validité de l’accord et à la manière dont la fédération française peut justifier comptablement un tel paiement sans preuve écrite.

Des discussions toujours en cours

Rugby Australia insiste sur le fait que les discussions avec la FFR se poursuivent et que la question n’est pas encore résolue. Phil Waugh, directeur général de Rugby Australia, a déclaré dans un communiqué qu’ils cherchent à récupérer autant d’argent que possible.

Cette demande financière inattendue met le rugby français dans une position délicate. La Fédération française de rugby conteste l’existence d’un accord écrit et refuse de verser la somme demandée par Rugby Australia. Les négociations se poursuivent entre les deux fédérations, tandis que la fédération australienne cherche à obtenir les fonds nécessaires pour faire face à ses difficultés sportives et financières actuelles.

Source: leparisien.fr