Rugby. Dan Biggar (Toulon) s’est enfui pour Dubaï après la Coupe du monde : il s’explique

Rugby. Dan Biggar (Toulon) s'est enfui pour Dubaï après la Coupe du monde : il s'explique

Dan Biggar, l’ouvreur de Toulon, a fait une confession surprenante après la fin de la Coupe du monde de rugby 2023. Il a avoué s’être enfui à Dubaï pour échapper à la pression et aux conversations incessantes sur le rugby qui l’entouraient.
Dans une interview sur la radio BBC, Dan Biggar a expliqué que la défaite contre l’Argentine en quart de finale avait marqué la fin de sa carrière internationale et qu’il avait besoin de s’éloigner du monde du rugby. C’est pourquoi il a choisi Dubaï, où il y avait un décalage horaire de trois heures avec la France, ce qui lui permettait d’éviter de regarder les matchs en direct. Il se contentait de vérifier les scores le lendemain matin.
Ce départ précipité lui a permis de prendre une distance avec le rugby pendant une semaine et d’évacuer sa déception. Il admet volontiers que cela lui a fait du bien de ne pas parler de rugby ou de regarder des matchs pendant cette période.
Dan Biggar était également soulagé d’avoir pu repousser son retour au pays et d’éviter ainsi toutes les questions sur sa retraite internationale. Après la défaite, l’équipe galloise est retournée à l’hôtel, a fait ses valises et est partie le lendemain. Pour Dan Biggar, c’était un choc de réaliser que sa carrière internationale se terminait ainsi après tout ce qu’il avait donné pour le rugby et son pays.
Le moment où il a réalisé que c’était vraiment la fin a été lors du tour d’honneur sur la pelouse du Vélodrome de Marseille. En rentrant dans le tunnel menant au vestiaire, il a compris qu’il n’y aurait pas d’autre match et que c’était la dernière fois qu’il porterait le maillot du pays de Galles.
L’ouvreur de Toulon a exprimé sa déception de ne pas avoir pu profiter de ces derniers instants avec ses coéquipiers s’ils avaient gagné le quart de finale. Il aurait aimé pouvoir planifier un dernier repas ensemble ou un dernier déplacement au stade. Malheureusement, cela ne s’est pas réalisé.
L’interview de Dan Biggar révèle également qu’il a été blessé lors de son premier match avec Toulon contre Perpignan. Une blessure au dos qui l’a empêché de jouer pendant un mois et demi. On peut se demander si cette blessure a un lien avec la fin difficile de sa carrière internationale avec le pays de Galles.
Dans tous les cas, Dan Biggar semble avoir trouvé un moyen de prendre du recul et de se ressourcer après cette défaite en Coupe du monde. Espérons qu’il revienne en forme pour apporter sa contribution à l’équipe de Toulon.

Source: actu.fr