Rugby : à Sarlat, des tensions sur le banc

Rugby : à Sarlat, des tensions sur le banc

Le mystère plane sur le CA Sarlat ! En effet, lors du récent derby du Périgord noir entre Sarlat et Belvès, les supporters ont remarqué une absence déconcertante. Malgré la victoire des Sarladais, les interrogations se sont multipliées, avec des t-shirts demandant « Mais où est Ludo ? ». Il s’agit en réalité de Ludovic Pérusin, le manager général du club. Depuis quelques jours voire semaines, des rumeurs circulent dans les couloirs du club, et Ludovic Pérusin est introuvable. Lui et François Bourgeois ne sont plus au cœur de l’équipe sarladaise, seulement quelques semaines après avoir mené le club au titre de champion de France de Fédérale 3. Ce succès historique a malheureusement été suivi d’une période tumultueuse. « Je savais que cette saison serait difficile. Avec le bouclier, elle l’est encore plus », confie Adrien Doursat, le coprésident du club. Entre la fin de la saison précédente et le début de celle-ci, il y a eu plusieurs incidents entre les deux hommes. La chronologie exacte de ces événements n’est pas claire, mais Ludovic Pérusin aurait souhaité continuer à diriger l’équipe seniors, promue en Fédérale 2. Cependant, le comité directeur, suite à l’avis de certains joueurs et d’une partie du staff qui n’étaient visiblement pas satisfaits de ses performances d’entraîneur, lui a proposé un poste de manager général. Et cela ne se serait pas bien passé. « Une erreur », avoue Adrien Doursat. C’est donc cette divergence de point de vue entre Pérusin et Bourgeois qui aurait provoqué ce conflit. Pourtant, les deux hommes étaient réputés proches. Bourgeois quant à lui, cherchait à prendre du recul. « Mais ils n’ont pas quitté le club », précise le coprésident. Dans cette tourmente, Ludovic Pérusin suit une formation pour obtenir ses diplômes d’entraîneur et doit diriger une équipe à XV pour les valider. Le CA Sarlat lui a proposé de s’occuper des juniors, mais le technicien est tout simplement injoignable. Personne ne sait où il se trouve. « On ne le voit pas, je vais essayer de reprendre contact car il est important pour la formation des jeunes. Il aurait pu apporter beaucoup avec ses compétences. Il fait partie intégrante du club », déplore Adrien Doursat. En attendant, Jonathan Laporte, le troisième ligne et capitaine, ainsi que Matthieu Repetto et Hemani Paea, apportent leur soutien sur le banc. Ils remplacent Ludovic Pérusin en attendant un éventuel retour. Du côté de la coprésidence, on explique qu’on n’a pas de temps à perdre et que le club n’est pas encore sauvé après les problèmes de gestion de Dominique Einhorn. Heureusement, ces remous n’ont pas encore eu d’impact sur les performances sportives de l’équipe. Les Sarladais ont remporté leur premier match de championnat contre Clermont/Cournon, puis le derby contre Belvès, avant de s’incliner à Bourges lors du dernier match. Avec deux victoires en trois rencontres, c’est un très bon début pour ce promu. Le mystère plane toujours sur l’absence de Ludovic Pérusin, et pour l’instant, personne ne sait quand il réapparaîtra. Espérons que le manager général du CA Sarlat reviendra bientôt et que le club pourra retrouver son équilibre. En attendant, les supporteurs continueront de se demander : « Mais où est Ludo ? ».

Source: sudouest.fr