Révolution dans le rugby français, les agents bientôt payés par les joueurs ?

Révolution dans le rugby français, les agents bientôt payés par les joueurs ?

Le monde du rugby professionnel est en pleine réflexion sur une réforme qui pourrait bouleverser le paysage sportif. En effet, les présidents de clubs souhaitent discuter du mode de paiement des commissions des agents lors de leur prochaine réunion à Marseille. L’idée serait que ces commissions soient dorénavant payées par les joueurs eux-mêmes, directement via leur salaire. Une proposition qui divise et qui pourrait amener de nombreux changements.

Un bouleversement financier

Si cette réforme était adoptée, les joueurs risqueraient d’en faire les frais. Actuellement, les clubs prennent en charge les frais des agents en dehors du plafond salarial. Cependant, si la charge revenait aux joueurs, ils devraient payer ces commissions avec leur propre salaire, ce qui entraînerait automatiquement une diminution de leur rémunération, déjà soumise aux cotisations sociales et à l’impôt sur le revenu. Par exemple, un joueur qui touchait un salaire net de 100 se retrouverait avec un salaire net de 90 après paiement de la commission de l’agent.

De plus, cette commission des agents serait intégrée au plafond salarial. Cela entraînerait une fracture entre les clubs. Les plus riches pourraient concerner une partie de ces frais en augmentant les salaires des joueurs de haut niveau, mais seraient limités par le plafond. Pour les joueurs dits « moyens », ils pourraient se retrouver à devoir assumer eux-mêmes ces commissions, sans possibilité d’augmentation de salaire pour compenser.

Une situation délicate pour les joueurs

Cette réforme impacterait l’ensemble des joueurs sous contrat ayant recours à un agent, du Top 14 à la Pro D2 en passant par la Nationale. Les joueurs les moins bien rémunérés se retrouveraient donc dans une situation encore plus délicate, privés d’une partie de leur revenu ou obligés de se passer d’un agent. Une décision qui pourrait mettre en péril le rôle des agents auprès des joueurs et bousculer l’équilibre financier de nombreux clubs.

Vers une limitation du rôle des agents

La LNR souhaite clairement limiter l’influence et les frais des agents. Selon leurs estimations, les commissions représenteraient entre 500 000 et 800 000 euros annuels par club. Il reste à voir quelle tendance l’emportera lors de la réunion des présidents.

Il est intéressant de noter que le système actuel est un héritage de Marcel Martin. En effet, le code du sport prévoit que ce soient les mandataires qui paient les agents, et Marcel Martin avait donc décidé que les clubs seraient considérés comme tels dans le monde du rugby.

Il est également bon de savoir que ce nouveau mode de paiement des agents est en vigueur en Angleterre depuis huit mois, avec des premières constatations, notamment un exode de joueurs vers la France, attirés par des salaires plus conséquents.

Source: rugbyrama.fr

Révolution dans le rugby français, les agents bientôt payés par les joueurs ?

Une transformation inédite dans le rugby français : les joueurs pourraient bientôt rétribuer leurs agents

Dans le monde du rugby, une révolution est en marche qui pourrait bien changer le paysage sportif français. Les joueurs pourraient bientôt prendre en charge le paiement de leurs agents, une pratique totalement novatrice qui pourrait bouleverser les conventions établies.

Depuis des décennies, les agents de joueurs de rugby sont traditionnellement rémunérés par les clubs qui les emploient. Cependant, une proposition de loi présentée au Sénat vise à permettre aux joueurs de payer directement leurs agents à partir de leurs propres revenus. Cette proposition, si elle est adoptée, instaurerait un système comparable à ce qui se fait déjà dans d’autres sports tels que le football ou le basketball.

Les tenants de cette réforme estiment que cela donnerait plus de pouvoir aux joueurs sur la gestion de leur carrière. En effet, en étant responsables du paiement de leur agent, les joueurs pourraient choisir ceux qu’ils estiment être les mieux à même de les représenter, sans être influencés par les décisions financières des clubs. Cela permettrait également de renforcer la transparence et d’éviter tout conflit d’intérêts entre les agents et les clubs.

Cependant, certains s’inquiètent des conséquences de cette révolution sur l’équilibre économique des clubs. En effet, si les joueurs deviennent les payeurs directs de leurs agents, cela pourrait entraîner une augmentation des salaires demandés par ces derniers, mettant ainsi en péril la stabilité financière des clubs, en particulier ceux de taille plus modeste.

Cependant, il est important de souligner que cette proposition de loi n’est pas encore définitivement adoptée et est encore en discussion au Sénat. Si elle venait à être mise en place, elle pourrait ouvrir la voie à un nouveau modèle de représentation dans le rugby français.

En conclusion, la possibilité pour les joueurs de payer directement leurs agents constituerait une révolution dans le rugby français. Si cette proposition de loi était acceptée, les joueurs pourraient gagner en autonomie et en transparence vis-à-vis de leur représentation. Cependant, il faudra prendre en compte les conséquences économiques pour les clubs, dont la stabilité financière pourrait être mise à l’épreuve. Affaire à suivre de près !

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette révolution dans le rugby français.

Marques mentionnées : aucun.