Le recours aux datas de Fabien Galthié fait débat

Le recours aux datas de Fabien Galthié fait débat

L’utilisation des données par Fabien Galthié suscite le débat

Fabien Galthié s’est appuyé sur des statistiques pour justifier son approche tactique lors du quart de finale de la Coupe du monde. Ces données ont suscité un vif débat parmi les fans de rugby.

L’utilisation des données remise en question

Mis à jour le 19 novembre 2023 à 17h47

Les chiffres ont parfois plus d’impact qu’une simple défaite. Alors que la déception de l’élimination des Bleus en quarts de finale de la Coupe du monde commençait à s’estomper, les déclarations de Fabien Galthié ont ravivé les débats. L’absence de remise en question et l’utilisation massive des données pour justifier que le XV de France aurait pu battre l’Afrique du Sud ont heurté certains fans.

Les commentaires sont soumis à une modération.

Pour l’instant, il n’y a pas encore de commentaires sur cet article.

L’utilisation des données par Fabien Galthié suscite le débat

Fabien Galthié a utilisé des statistiques pour étayer sa stratégie lors du quart de finale de la Coupe du monde de rugby. Cette approche a entraîné une vive discussion parmi les amateurs de rugby, qui remettent en question l’usage des données.

Les chiffres au cœur de la polémique

L’absence d’autocritique de la part de Fabien Galthié et son recours massif aux données pour justifier la prétendue possibilité de victoire de l’équipe de France face à l’Afrique du Sud ont suscité l’indignation chez certains fans.

L’utilisation des données remise en question

Alexandre Bardot, mis à jour le 19 novembre 2023 à 17h47

Les chiffres peuvent avoir un impact considérable, comme le montre la récente déclaration de Fabien Galthié. Alors que les Bleus venaient d’être éliminés en quarts de finale de la Coupe du monde, l’absence d’autocritique et le recours massif aux données ont suscité de vives réactions.

Les mots, ou plutôt les chiffres, peuvent donc avoir plus de conséquences qu’une défaite. L’aura de Fabien Galthié semblait ne pas avoir été atteinte par l’élimination des Bleus en quarts de finale de la Coupe du monde, sa prise de parole d’il y a dix jours a un peu changé l’atmosphère. Depuis, de l’incompréhension, un agacement, voire un rejet pointent çà et là. L’absence d’autocritique a heurté ceux qui en attendaient une ; s’est ajoutée l’utilisation massive des données pour nourrir une analyse disant que le XV de France était en position de battre l’Afrique du Sud.

Les commentaires sont soumis à des règles de modération.

Il n’y a pas encore de commentaire à cet article.

Source: lequipe.fr