Coupe du monde de rugby : Les All Blacks disent tout sur leur calvaire en France

Coupe du monde de rugby : Les All Blacks disent tout sur leur calvaire en France

La Nouvelle-Zélande évoque les difficultés de son hôtel pendant la Coupe du monde de rugby

Lors de la dernière Coupe du monde de rugby, la Nouvelle-Zélande a réussi à se hisser jusqu’en finale, mais elle a connu un début difficile dans le tournoi. En effet, les All Blacks ont été battus par le XV de France lors du match d’ouverture (13-27). Une défaite surprenante qui pourrait peut-être trouver son explication dans les conditions d’hébergement de l’équipe. Ian Foster, l’ex-sélectionneur de la Nouvelle-Zélande, raconte une anecdote étonnante concernant leur hôtel, bien loin du Stade de France.

Des problèmes avec la climatisation

Dans une interview accordée à L’Équipe, Ian Foster révèle que l’équipe a rencontré des problèmes avec la climatisation de leur hôtel avant le match contre la France. Il explique : « On a eu des soucis avec l’air conditionné qui ne fonctionnait pas. Il faisait 36 degrés, et on avait l’impression d’avoir dix de plus à l’intérieur. On manquait d’air. Chaque fois qu’on mettait en route un grille-pain, les plombs sautaient dans l’établissement. » Face à cette situation, l’encadrement a même dû acheter cinquante ventilateurs pour soulager les joueurs.

Une préparation perturbée

Malgré ces difficultés, Ian Foster refuse de prendre cet incident comme une excuse pour la défaite face à la France. Il déclare : « On ne voulait pas que ça serve d’excuse à notre défaite. On n’a pas à se laisser perturber par des choses qu’on ne contrôle pas. Un peu d’adversité, ça soude un groupe. C’est aussi ça l’aventure d’une Coupe du monde : savoir s’adapter. » Foster admet tout de même que l’hôtel était un choix étrange pour loger l’équipe, étant donné sa distance du stade.

L’ancien sélectionneur des All Blacks ajoute : « Avons-nous été placés ici sciemment ? Il y a toujours ce genre de théorie conspirationniste qui flotte dans l’air… Franchement, je n’en sais rien. C’était un endroit étrange pour nous héberger, la région parisienne ne manque pas d’endroits plus favorables, plus proches du stade. » Malgré ces circonstances, Foster estime que la défaite n’est en aucun cas imputable à l’hôtel.

En fin de compte, la Nouvelle-Zélande a réalisé un excellent parcours lors de cette Coupe du monde malgré les difficultés rencontrées en début de tournoi. Les All Blacks ont prouvé leur capacité à s’adapter et à surmonter les obstacles, montrant ainsi leur esprit d’équipe et leur détermination.

Source: le10sport.com