Coupe du monde de rugby : le plaidoyer de Florian Grill pour défendre l’arbitrage

Coupe du monde de rugby : le plaidoyer de Florian Grill pour défendre l'arbitrage

Mettre fin à la polémique : le président de la Fédération française de rugby s’exprime sur le quart de finale France-Afrique du Sud

Un message clair pour apaiser les tensions

Plus d’une semaine après la défaite du XV de France face à l’Afrique du Sud en quarts de finale de la Coupe du monde de rugby, la polémique autour de l’arbitrage continue de faire rage. Ben O’Keeffe, l’arbitre du match, est devenu la cible de nombreuses critiques, parfois injustifiées. Pour mettre un terme à cette situation, Florian Grill, président de la Fédération française de rugby, a publié un message sur Facebook sous le titre très explicite : « DÉFENDRE LES ARBITRES ET LE RESPECT C’EST DÉFENDRE LE RUGBY ! »

Dans ce message, Florian Grill rappelle à tous les passionnés de rugby que les arbitres font également partie du jeu et sont susceptibles de commettre des erreurs. Il souligne également le manque d’arbitres en France, avec seulement 2700 pour couvrir toutes les rencontres, alors qu’il en faudrait 3300. Il appelle donc à préserver le respect envers les arbitres, qui sont indispensables à la pratique du rugby. « Même si nous sommes tristes et même en deuil, nous nous devons de préserver nos arbitres et l’arbitrage en général et défendre le respect comme notre valeur première », déclare-t-il.

Le respect, une valeur fondamentale dans le rugby

Florian Grill rappelle également que l’apprentissage du respect est l’une des principales raisons pour lesquelles les parents inscrivent leurs enfants dans les écoles de rugby. En tant qu’amoureux de ce sport, il invite donc tous ceux qui partagent cette conviction à exprimer leur soutien envers les arbitres et le respect. Il souligne enfin que se focaliser uniquement sur l’arbitrage empêche une analyse objective du match et de ses défaillances. « Défendre les arbitres et le respect, même dans la déception qui est la nôtre, c’est défendre le rugby », conclut-il.

Reste à voir si cet appel au calme sera entendu et si les tensions pourront enfin se dissiper.

Source: lefigaro.fr