Coupe du monde de rugby : Belle réussite pour les fan zones avec 1,6 million de personnes accueillies

Coupe du monde de rugby : Belle réussite pour les fan zones avec 1,6 million de personnes accueillies

Les villages rugby de la Coupe du monde de rugby ont rencontré un grand succès en France, rassemblant 1,6 million de fans tout au long de la compétition. C’est ce qu’a annoncé Julien Colette, directeur général du comité d’organisation, lors d’une conférence de presse. Les villes hôtes ont également salué cette réussite. Un nombre record de spectateurs a été atteint, avec 2,4 millions de personnes dans les stades et 1,6 million de fans fréquentant les villages rugby. Cette affluence dépasse celle de la précédente édition au Japon, où les fan zones avaient attiré 1,1 million de personnes. Malheureusement, après l’élimination précoce de l’équipe de France en quart de finale, l’intérêt a diminué, passant de plus de 160 000 personnes à environ 30 000 pour les matchs suivants. Le directeur général du comité d’organisation a commenté cette situation en déclarant que si la France et l’Irlande étaient allées plus loin, les chiffres auraient été encore plus impressionnants. Malheureusement, les fan zones ont aussi dû faire face à des circonstances imprévues, notamment l’urgence attentat déclarée suite à l’assassinat d’un professeur à Arras et le déclenchement du conflit entre Israël et le Hamas. En conséquence, la plupart des fan zones ont été fermées, à l’exception de celles situées place de la Concorde à Paris et à Saint-Denis. Chaque fan zone avait sa propre particularité en fonction de la ville, offrant non seulement la diffusion des matchs, mais aussi diverses animations pour les familles. Les organisateurs ont adapté les concepts en fonction du contexte local, mobilisant 1 400 bénévoles spécifiquement pour ces villages rugby. Le coût moyen d’un village rugby s’élève à 2,78 millions d’euros, sans compter les agents des villes et les coûts d’entretien. La sécurité représente une grande part du budget, soit 40 à 50 % du coût d’exploitation. Cependant, il n’y a eu aucune difficulté majeure à signaler. Les fan zones ont accueilli un mélange de personnes, avec 56 % de personnes n’ayant pas de billets, 23 % de spectateurs ayant un billet pour le jour même, y compris des fans étrangers, et 21 % possédant un billet pour un autre jour. Ces villages de la Coupe du monde de rugby ont également été observés de près par le comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris. En dehors de Paris et de la Seine-Saint-Denis, où les célébrations sont déjà prévues, le comité d’organisation envisage d’organiser des événements festifs dans toute la France pendant les Jeux olympiques de Paris en 2024. En définitive, les villages rugby de la Coupe du monde de rugby ont été un véritable succès populaire, rassemblant des millions de fans et montrant le potentiel de mobilisation des supporters dans le cadre d’événements sportifs majeurs. Cette expérience servira de répétition pour les Jeux olympiques de Paris en 2024, qui promettent d’être une véritable fête nationale.

Source: 20minutes.fr