Coupe du monde 2023. Wayne Barnes partage le beau geste d’un joueur, sa vidéo enlevée par World Rugby | Actu …

Coupe du monde 2023. Wayne Barnes partage le beau geste d'un joueur, sa vidéo enlevée par World Rugby | Actu ...

Wayne Barnes partage des vidéos de gestes fair-play de joueurs roumains

L’arbitre international Wayne Barnes, qui officiera lors de la Coupe du monde de rugby 2023, a récemment publié sur son compte personnel X (anciennement Twitter) deux vidéos mettant en avant de beaux gestes de fair-play de joueurs de l’équipe de Roumanie.

Lors du match Écosse-Roumanie, qui s’est soldé par une large victoire de l’équipe écossaise (84-0), plusieurs joueurs roumains ont écopé d’un carton jaune. Deux d’entre eux, l’arrière Marius Simionescu et le troisième ligne Florian Rosu, ont surpris l’arbitre en lui serrant la main juste avant de purger leurs dix minutes de suspension.

Ces gestes rarissimes dans le monde du rugby ont été salués par Wayne Barnes, qui a partagé les vidéos avec ses followers. Les extraits ont rapidement été visionnés plus de 600 000 fois, témoignant de l’engouement suscité par ces actes de fair-play.

La vidéo supprimée par World Rugby

Cependant, la joie fut de courte durée pour Wayne Barnes et les amateurs de rugby. En effet, l’une des vidéos partagées par l’arbitre a été supprimée par World Rugby, la Fédération internationale du rugby. Selon cette dernière, la publication de la vidéo enfreignait les droits d’image.

Cette situation a suscité l’incompréhension des internautes, d’autant plus que la vidéo mettant en lumière le fair-play des joueurs roumains était une belle promotion pour le sport et ne portait préjudice à personne. Finalement, après 24 heures de suppression, la vidéo a finalement été remise en ligne par World Rugby.

Un débat sur les droits d’image

Cette affaire a réouvert le débat sur les droits d’image dans le monde du rugby. Depuis le début de la Coupe du monde, de nombreux internautes ont vu leurs vidéos être supprimées et certains ont même vu leur compte suspendu pour avoir diffusé des images de matchs. Seuls les diffuseurs officiels de la compétition sont autorisés à le faire.

Le cas de Wayne Barnes, arbitre de renom, illustre bien les contraintes et les limites imposées par la réglementation sur les droits d’image. Les arbitres, tout comme les joueurs et les supporters, doivent donc faire attention aux contenus qu’ils partagent sur les réseaux sociaux, sous peine de voir leurs publications supprimées.

Une leçon d’humilité

Cette histoire rappelle que même les personnalités les plus influentes du rugby ne sont pas exemptes des règles strictes en matière de droits d’image. David Reboursière, arbitre français très actif sur les réseaux sociaux, avait même prévenu Wayne Barnes que sa vidéo risquait d’être supprimée. Les internautes ont exprimé leur désarroi face à cette décision et ont souligné l’importance d’une exposition positive pour le rugby.

En fin de compte, cette affaire nous rappelle que même si la loi est dure, elle doit être respectée. Les arbitres, tout comme les joueurs, ont le devoir de promouvoir l’esprit du jeu et de se conformer aux règles en vigueur. Espérons que cette histoire serve de leçon à tous les acteurs du rugby qui utilisent les réseaux sociaux pour partager leur passion et leur admiration pour ce magnifique sport.

Source: actu.fr