Comment la cocaïne contamine le rugby : « C’est entré dans les us et coutumes »

Comment la cocaïne contamine le rugby : « C’est entré dans les us et coutumes »

La consommation de cocaïne : un problème qui touche le monde du rugby

Un cas qui fait réfléchir

Le cas d’Oscar Jegou, jeune espoir du rugby français, a récemment secoué le milieu sportif. En effet, ce talentueux joueur de La Rochelle et champion du monde des moins de 20 ans avec l’équipe de France a été suspendu pendant un mois après avoir été contrôlé positif à la cocaïne. Cette affaire met en lumière l’utilisation de cette drogue, tant dans le rugby professionnel que dans le rugby amateur.

Une réalité qui inquiète

La cocaïne se répand comme une traînée de poudre blanche dans le monde du rugby. C’est du moins ce que pense Mathieu Giudicelli, directeur général du syndicat des joueurs, Provale. Bien que le sujet soit souvent tabou et que les joueurs qui en consomment se cachent, Giudicelli affirme avoir eu des retours « qui font froid dans le dos ». Il est inquiétant de constater que cette drogue est présente et utilisée par certains acteurs de ce sport.

Une prise de conscience nécessaire

Il est important de souligner que la consommation de cocaïne n’est pas spécifique au rugby, mais qu’elle toucherait aussi d’autres milieux sportifs. Néanmoins, le fait qu’elle soit présente dans le rugby soulève des interrogations sur les pressions et les attentes auxquelles les joueurs sont confrontés. Il est crucial que les instances dirigeantes et les acteurs du rugby prennent conscience de ce problème et prennent des mesures pour lutter contre l’usage de la drogue.

Dans cette optique, Provale mène des actions de prévention et d’accompagnement pour sensibiliser les joueurs aux dangers de la consommation de drogues. Il est primordial de créer un environnement propice à la discussion et à l’aide pour ceux qui pourraient être confrontés à ce genre de problèmes.

Le rugby est un sport exigeant qui requiert une discipline exemplaire et un mode de vie sain. La consommation de drogue va à l’encontre de ces valeurs et peut mettre en péril la carrière et la santé des joueurs. Il est donc nécessaire que l’ensemble de la communauté rugbystique s’unisse pour éradiquer ce fléau et préserver l’intégrité de ce sport si cher au cœur des supporters.

Source: leparisien.fr