Argentine – Nouvelle-Zélande : Le tirage au sort frustrant du Mondial refait surface après une demie très…

Argentine – Nouvelle-Zélande : Le tirage au sort frustrant du Mondial refait surface après une demie très…

Au Stade de France, une Coupe du monde de rugby ennuyeuse

La Coupe du monde de rugby se déroule actuellement au Stade de France, mais malheureusement les demi-finales n’ont pas suscité beaucoup d’intérêt. La symphonie de ce tournoi manque de rythme et les matchs sont souvent ennuyeux. L’Argentine-Nouvelle-Zélande en particulier a été déprimant, avec des en-avant argentins ridicules et un fossé évident entre les deux équipes. Le public, bien que nombreux, est resté apathique. On peut donc dire que cette édition de la Coupe du monde a été flinguée par World Rugby, l’instance qui gère le rugby à l’échelle mondiale.

Un tirage au sort injuste

Il est évident que la présence des Pumas en demi-finale est plus une question de chance que de talent. Le tirage au sort de cette Coupe du monde, effectué en 2020 sur la base des résultats de 2019, a été archaïque et a désavantagé des équipes comme la France et l’Irlande. Il aurait été plus équitable de prendre en compte le classement du jour du tirage en décembre 2020. De plus, pourquoi ne pas accorder au pays hôte un statut de tête de série, comme cela se fait au football ? Cette décision de World Rugby a été fortement critiquée et l’instance a déjà promis de revoir son fonctionnement pour les prochaines éditions.

World Rugby piégé par le Covid et son organisation

Le Covid a également joué un rôle dans cette situation. Les équipes n’ont pas pu jouer de matchs en 2020 en raison de la pandémie, ce qui a conduit à un tirage au sort basé sur le classement du 1er janvier de cette même année. Cela a été fait pour garantir l’équité, mais d’autres nations comme le Japon ou le pays de Galles ont été lésées. Pour éviter ce genre de problème, World Rugby devrait prendre exemple sur le football et organiser le tirage au sort le plus tard possible, afin d’avoir plus de cohérence et d’équilibre dans les poules.

Ian Foster, un sélectionneur optimiste

Malgré les critiques et les déceptions, le sélectionneur néo-zélandais, Ian Foster, garde le moral. Après la victoire de son équipe contre l’Argentine en demi-finale, il a déclaré qu’il était prêt pour la finale, peu importe l’adversaire. Il a même plaisanté en disant qu’il regarderait la demi-finale entre l’Angleterre et l’Afrique du Sud avec du pop-corn. Cependant, il est peu probable qu’il soit surpris par le résultat de ce match, car tout le monde sait que la finale opposera la Nouvelle-Zélande à l’Afrique du Sud.

En conclusion, cette Coupe du monde de rugby a manqué de rythme et d’intérêt. Les choix de World Rugby, notamment en ce qui concerne le tirage au sort, ont été critiqués et ont influencé le déroulement de la compétition. Espérons que ces erreurs seront corrigées pour les prochaines éditions.

Source: 20minutes.fr

https://www.youtube.com/watch?v=Gp4DUN4Ai6s